Personnes concernées par les cystites

La cystite chez la femme, l'homme et l'enfant

Nous sommes tous susceptibles de souffrir un jour d’une cystite. Toutefois, les femmes sont davantage touchées par ce problème. La raison: l'urètre de la femme étant plus court, les bactéries peuvent pénétrer plus facilement dans la vessie et y déclencher une inflammation. Chez l'homme, le risque de développer une cystite augmente avec l'âge et avec le grossissement de la prostate.

Dans certains cas, comme lors d'une grossesse, au moment de la ménopause ou en cas de maladies comme le diabète, il peut être utile de connaître certains aspects fondamentaux sur le sujet.

Pourquoi les femmes souffrent-elles plus souvent de cystites que les hommes?

Plus de 10% des femmes développent une cystite une fois par an et une femme sur deux souffrira d'une cystite une fois dans sa vie. Pourquoi? La raison est à chercher du côté de l'anatomie féminine. Chez la femme, l’urètre ne mesure que 3 à 4 centimètres, alors qu'il atteint les 20 à 25 centimètres chez l'homme. Conséquence: le chemin qui mène jusqu'à la vessie est plus facile d'accès pour les bactéries. A cela s'ajoute le fait que l’urètre aboutit directement à proximité de l'anus, de sorte que les bactéries intestinales peuvent facilement pénétrer dans les voies urinaires. Les cystites peuvent également être provoquées par les variations hormonales induites au cours de la grossesse ou de la ménopause. Celles-ci rendent l'organisme plus fragile aux infections urinaires. Les diaphragmes vaginaux et spermicides modifient la flore vaginale, ce qui peut favoriser la pénétration des bactéries. C'est également le cas lors de la prise d'antibiotiques durant plusieurs semaines. 

Grossesse 
En raison des variations hormonales, les femmes enceintes sont particulièrement sujettes aux infections urinaires. Durant cette période, la progestérone détend les muscles des voies urinaires excrétrices. Les bactéries peuvent ainsi y pénétrer plus facilement, s'y multiplier et même gagner l'uretère et le bassinet. Le relâchement des muscles a également pour conséquence de ralentir l’écoulement de l'urine des reins vers les voies urinaires, les bactéries ne sont donc plus éliminées immédiatement et ont ainsi plus de temps pour se multiplier. 

Ménopause 
La ménopause provoque un assèchement et un amincissement des muqueuses, notamment de celles de l'urètre et de la vessie. L'organisme se retrouve dès lors insuffisamment armé pour se défendre contre les agents pathogènes. De plus, durant la ménopause, on constate généralement un léger abaissement de la vessie, ce qui favorise également la pénétration des agents pathogènes. Pour toutes ces raisons, les femmes sont particulièrement sujettes aux cystites au cours de cette période.

Diabète
Le diabète est une maladie métabolique qui altère le système de défense des muqueuses. Les bactéries peuvent ainsi se fixer plus facilement aux cellules de la muqueuse. Les chiffres montrent que les femmes diabétiques sont deux fois plus touchées que les autres par les infections urinaires. En cas de suspicion de cystite, les personnes diabétiques doivent toujours consulter un médecin. 

Personnes concernées par les cystites

  • Les femmes souffrent plus souvent de cystites que les hommes: La raison est à chercher du côté de l'anatomie féminine. Chez la femme, l’urètre ne mesure que 3 à 4 centimètres, alors qu'il atteint les 20 à 25 centimètres chez l'homme. Conséquence: le chemin qui mène jusqu'à la vessie est plus facile d'accès pour les bactéries. 

  • Chez l'homme, la cystite survient rarement avant l'âge de 50 ans: La plupart des hommes sont touchés par ce problème entre l'âge de 60 et 70 ans.  

  • La cystite chez l'enfant et l'adolescent: Si des symptômes apparaissent chez l'enfant il est conseillé de toujours consulter un pédiatre.