Les conseils des médecins et spécialistes

Florian Meier

Florian Meier de la pharmacie Adler à Winterthour nous explique pourquoi les cystites touchent de nombreuses femmes et nous présente les alternatives aux antibiotiques.

L'infection urinaire désigne une infection des organes responsables de l'excrétion urinaire. La plupart du temps, ce sont des bactéries qui sont à l'origine de cette infection. Les bactéries parviennent jusqu'à l'orifice extérieur de l'urètre suite à une infection par contact et migrent dans l'urètre. Une fois arrivées dans la vessie, elles peuvent y provoquer une inflammation, également appelée cystite.

Si l'inflammation n'est pas traitée pendant un certain temps, les bactéries peuvent remonter jusqu'aux reins par les voies urinaires supérieures et déclencher une pyélonéphrite. Les bactéries peuvent provenir de notre flore intestinale ou nous être transmises par notre partenaire lors d'un rapport sexuel. Les femmes sont beaucoup plus touchées que les hommes par les infections urinaires. La raison est simple: leur urètre étant plus court que celui de l'homme, les bactéries peuvent se frayer un passage jusqu'à la vessie beaucoup plus facilement. Une inflammation des voies urinaires peut parfois rester inaperçue si elle n'atteint pas la vessie et ne provoque aucun symptôme.

Mais la plupart du temps, elle se manifeste chez les adultes par une douleur ou une sensation de brûlure à la miction, ainsi que par un besoin pressant d'uriner sans évacuation d'urine. Dès que l'infection a atteint la vessie, l’abdomen devient souvent douloureux. En revanche, des démangeaisons ou pertes vaginales ne font pas partie des symptômes d'une telle inflammation. Si les voies urinaires supérieures ou le bassinet sont touchés, de la fièvre et des douleurs plus importantes peuvent survenir. Même si ces symptômes sont relativement diffus, une infection urinaire est souvent décelée au fait que les urines sont troubles ou colorées et dégagent une odeur âcre et désagréable.

On constate même parfois la présence de sang dans les urines. On peut également y retrouver des traces de bactéries et de globules blancs.

Bien souvent, une cystite peut disparaître d'elle-même en deux ou trois semaines, en allant régulièrement aux toilettes et sans prendre de traitement particulier. Mais étant donné que les bactéries peuvent remonter jusqu'aux reins, il est souvent déconseillé de ne rien faire du tout. Si l'on veut attendre avant d'aller chez le médecin, il existe quelques remèdes maison très efficaces. Il est toutefois important de savoir que ces solutions peuvent réduire la durée de la cystite et apaiser les symptômes, mais qu'il n’est pas garanti qu’elles fonctionnent chez tout le monde, ni qu'elles feront disparaître complètement l'infection.

A la pharmacie Adler, nous recommandons aux patientes de boire beaucoup et régulièrement. C'est l'un des moyens les plus efficaces pour éliminer les bactéries de la vessie. Il faut boire au moins deux litres par jour et éviter l'alcool, le café et les jus d'agrumes car ils peuvent irriter la vessie. Mieux vaut également ne pas retarder le passage aux toilettes, même si ce n'est pas très agréable.

Il est aussi important de veiller à une hygiène intime soigneuse et adaptée. Après avoir uriné, il faut s'essuyer d'avant en arrière et non l'inverse afin d'éviter que des bactéries intestinales puissent pénétrer dans l'urètre. En matière d'hygiène quotidienne, il s’agit de trouver le juste milieu: une hygiène corporelle trop rare favorise le développement et la croissance des bactéries, mais des douches trop fréquentes altèrent la barrière acide naturelle du vagin, laquelle empêche normalement la pénétration des germes.

Nous conseillons également de prendre des bains de siège: il suffit de se plonger jusqu'aux hanches dans une eau à 36°C, dans laquelle on verse une décoction à base de prêle, de camomille ou de sauge.

On ajoute ensuite de l'eau chaude jusqu'à ce que le bain atteigne une température de 41°C environ. L'application de chaleur sur l’abdomen, sous forme de bouillotte ou de coussin chauffant, peut également aider à apaiser les douleurs. Et enfin, certaines herbes et baies ont des propriétés antibactériennes et diurétiques. Elles sont idéalement à consommer sous forme de tisanes. Les feuilles de busserole s'avèrent notamment particulièrement efficaces pour combattre les germes et inflammations de la vessie et des voies urinaires.

Le genévrier possède lui aussi d'excellentes propriétés diurétiques et convient donc très bien pour rincer les voies urinaires en cas de cystite.

Par ailleurs, il existe des tisanes ou, très agréables à prendre, des dragées pour les reins et la vessie qui contiennent beaucoup de ces plantes médicinales, mais aussi des feuilles de bouleau, des orties, de la réglisse et bien d'autres substances encore. Le jus de canneberge peut également aider à limiter la propagation de l'infection. Les proanthocyanidines contenues dans la canneberge entravent en effet l'adhérence des bactéries aux parois des voies urinaires. On retrouve aussi des proanthocyanidines dans les myrtilles et airelles rouges.

Cystite

J'ai constamment envie d'aller aux toilettes»

Traitement

Test d'autodépistage

Vous présentez les signes d'une cystite?

Faites le test d'autodépistage