Les causes possibles d'une cystite

La cystite est une infection qui touche principalement les femmes. L’anatomie féminine est particulièrement propice aux infections des voies urinaires: l'urètre étant plus court que chez l'homme, les agents pathogènes parviennent plus rapidement jusqu'à la vessie.

Les bactéries sont la cause la plus fréquente des cystites. La plupart des agents pathogènes proviennent de l'intestin, ils pénètrent dans l'organisme via l'urètre et «grimpent» jusqu'à la vessie. Une fois dans la vessie, les bactéries peuvent provoquer l’inflammation et l’irritation de sa paroi.

Dans la majorité des cas, l'infection est déclenchée par une bactérie de type Escherichia coli (E. coli). Cette bactérie fait partie de la flore intestinale normale. Mais si elle parvient à s'infiltrer dans les voies urinaires, elle peut y déclencher une inflammation.

Un organisme en bonne santé possède des mécanismes de protection pour se défendre contre les germes. Mais si ces mécanismes sont perturbés, les agents pathogènes indésirables peuvent atteindre la vessie et y provoquer une infection.

Test d'autodépistage

Vous présentez les signes d'une cystite?

Faites le test d'autodépistage

Quels sont les facteurs qui favorisent le risque de développer une cystite?

Les facteurs suivants peuvent accroître le risque de développer une cystite:

Déficience immunitaire
En cas de déficience immunitaire due au stress, à une hypothermie ou à un refroidissement, le risque de développer une infection urinaire est plus élevé.

Apports hydriques
Des apports hydriques insuffisants peuvent entraîner une vidange incomplète de la vessie et ainsi accroître le risque d'infection urinaire. Boire chaque jour au moins deux litres d'eau aide à chasser précocement les agents infectieux.

Cystite de la lune de miel
De quoi s'agit-il? Lors d'un rapport sexuel, l'appareil uro-génital de la femme entre en contact avec de nouvelles bactéries, jusqu'ici inconnues, provenant de l'homme. Or son système immunitaire n'est pas encore suffisamment armé pour se défendre contre ces dernières. Les bactéries étrangères peuvent dès lors déclencher des irritations et inflammations dans les voies urinaires. En cas de nouveau partenaire ou après une longue période d'abstinence, le système immunitaire doit se réhabituer aux bactéries propres à ce partenaire.

Technique d'essuyage 
Mauvaise «technique d'essuyage» après les selles. En s'essuyant d'arrière en avant, les bactéries intestinales sont transportées vers l'entrée de l'urètre.

Hygiène intime inadaptée
Une toilette intime trop fréquente risque d'abîmer le film hydrolipidique de la peau. Mieux vaut privilégier les lotions lavantes acides ou au pH neutre.

Grossesse
La grossesse modifie l'équilibre hormonal de l'organisme, ce qui provoque un élargissement des voies urinaires. Les bactéries peuvent ainsi y pénétrer plus facilement.

Diabète 
Le diabète est une maladie métabolique qui altère le système de défense des muqueuses. Les bactéries peuvent ainsi se fixer plus facilement aux cellules de la muqueuse.

Ménopause
Au cours de la ménopause, le déficit en œstrogènes peut également favoriser les infections urinaires.

Méthodes de contraception
Les diaphragmes vaginaux et spermicides modifient la flore vaginale.

Cathéters à usage permanent 
Les cathéters à usage permanent provoquent une irritation mécanique de la vessie. De plus, ils créent une ouverture des voies urinaires vers l'extérieur, ce qui permet aux bactéries de pénétrer dans l'urètre.

Les causes possibles d'une cystite

Les facteurs suivants peuvent accroître le risque de développer une cystite:

  • Déficience immunitaire
  • Apports hydriques
  • Cystite de la lune de miel
  • Technique d'essuyage 
  • Hygiène intime inadaptée
  • Grossesse
  • Diabète 
  • Ménopause
  • Méthodes de contraception
  • Cathéters à usage permanent